Ecotrail de Paris 2015 – Par Christophe Le Boulanger

L’EcoTrail de Paris…ou la rentrée des classes !

Pour certains, une course nature, pour d’autres un ultra trail ! Dans tous les cas, une belle occasion de commencer la saison à deux pas de la maison !

Après une bonne préparation, sur 4 semaines, les jambes semblent prêtes et l’envie est bien là. Mais, c’est sans compter sur une petite surprise de dernier moment. Lors de la dernière sortie de préparation, une petite douleur fait son apparition au niveau de mes lombaires. Une visite chez le médecin s’impose…contracture ! Repos et anti-inflammatoires ! Deux choses impossibles. Bon, restons zen ! Dossard récupéré le lendemain (la douleur a très largement diminué).

Samedi matin, sac prêt ! Ravitaillements préparés ! Le staff est là (Cécile, Lionel et mon champion, mon grand garçon, Hugo). Nous arrivons à la base de loisirs vers 11h. Largement le temps de se préparer et de dire bonjour à quelques copains dont le super abordable Yohann STUCK. Il fait vraiment froid. Difficile de choisir la tenue. Après un bref échauffement aux côtés de Vivien LAPORTE, nous rejoignons la ligne de départ. Quelques mots avec Jonathan DUBROCCA et Laurent DESMET, on se rassure sur nos objectifs…

eco1

3.2.1 C’est parti ! Malgré l’envie de partir calmement…je me retrouve dans un petit groupe juste derrière le groupe de tète. L’allure est rapide (enfin pour moi…3’50/Kilo). Les sensations sont bonnes sur cette partie très roulante du parcours. Après 1h32, nous arrivons à Buc. Je suis en 12e position. Cécile me fait un ravitaillement express. Nous repartons sur une allure rapide, mais le parcours devient sensiblement plus technique, donc moins rapide, pour mon plus grand plaisir.

Les courtes montées s’enchaînent, avec quelques petites descentes. Mais il y a toujours une petite surprise…Dans une petite pente, je tape un peu plus fort sur un caillou. Mon dos se crispe immédiatement. Ma respiration s’en retrouve gênée…Bon…ça va certainement passer (après tout, j’ai presque écouté le docteur, je me suis reposé 24h). Je m’accroche et pense à autre chose.

eco

Je croise David WARMSTER (Terre de running Puteaux). Il est à l’arrêt ! Entorse ! Dommage, il était vraiment en forme. Puis, c’est avec Rodolphe HAROUTEL que je fais un peu de chemin, mais il est plus rapide que moi.

L’observatoire de Meudon. Ravitaillement seulement en eau ! Je ne m’arrête pas. Même si ma vitesse reste correcte, je commence à perdre beaucoup de places. Ne ventilant pas correctement, les jambes deviennent lourdes et raides (et ça m’énerve !!!!!). J’arrive enfin à Chaville, en 4h32 et 28e place. Ma petite équipe se doutait que quelque chose n’allait pas au vu de mon retard ! Et mon visage confirme malheureusement les doutes ! Je m’accorde 2 minutes de pause. Je mange une barre au quinoa-banane en buvant un peu d’eau gazeuse. Hugo et Cécile m’encouragent ! Allez ! Go, Go on n’est pas à un pic-nic !

eco2J’installe mon MP3 et je ferme ma bulle. J’essaye de me concentrer, et çà marche. La foulée retrouve un peu de souplesse et je sais que dans 12 km je retrouve ma petite famille. Je reconnais le parcours, j’approche du parc de St Cloud, le pont, les allées…Nous allons bientôt basculer sur le dernier tronçon.

Cà y est le dernier ravito ! Je lâche mon sac. Cécile me donne ma ceinture porte bidon avec une flasque de gel Duo-Tonic au citron et une barre au quinoa que je mange en fixant ma ceinture. Hugo me dit que j’ai l’air mieux ! Et ça, çà me donne un sérieux coup de « fouet » !

 

La ceinture n’appuie pas sur mon dos, je peux enfin respirer. Je suis remonté à bloc, car je sais exactement ce qui me reste à faire. La descente…vite, puis les quais. Je récupère Benjamin POIRATON, qui s’était égaré. Nous partons sur un bon rythme…13,5km/h. Nous récupérons quelques coureurs du 80 au milieu des coureurs du 50 km, qui nous encouragent eux aussi sur la fin de leur parcours. La tour Eiffel est toute proche. J’arrive sur l’esplanade, je passe le podium et l’écran géant. 6H38, mon objectif chrono est atteint ! J’attaque les marches deux à deux. La ligne. Ca c’est fait ! Et je ne suis pas mécontent d’arriver au bout !

eco3eco4

 

 

 

 

 

 

6h42, 21e, je suis satisfait malgré quelques petits problèmes de dos pendant la course. Une première qui me fait espérer une bonne saison 2015 avec comme prochain gros objectif l’Ultra Marin et ses 177 km. Mais c’est surtout grâce à ma petite équipe (Cécile, Lionel et Hugo) que cette course s’est bien passée et à la confiance reconduite de mes partenaires pour la saison 2015 : UGLOW, Bio Révola, Duo Tonic et Terre de Running Puteaux (Vincent VIET). Mais maintenant, il va falloir soigner ce dos.

 

Photos @ Lionel LETERME.

One thought on “Ecotrail de Paris 2015 – Par Christophe Le Boulanger

  1. Bonjour Christophe !
    Heureux de te retrouver ici (je ne peux pas t’ajouter sur facebook car tu as verrouillé ton compte ndlr) et de voir que tu as quand même apprecié la course malgré les petits soucis et que tu t’es remis dans la prépa pour l’ultra marin en bonne condition !
    J’en profite de pouvoir te laisser un petit mot pour te remercier encore de tes encouragements après mon « egarement » et surtout pour la convivialité en fin de course. N’hésite pas à me contacter pour une prochaine course en espérant lire de tes nouvelles sportives comme tu le fais ici.

    A très bientot,

    Benjamin (celui qui n’a pas pu le suivre dans les escaliers jusqu’au premier étage de la tour eiffel !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *